{{ cart.count }} Suivre ma commande
Livraison gratuite en France métropolitaine Garantie 2 ans Engagement responsable

Les petits voyages étudiants

Carnet de voyage

Aujourd’hui nous nous retrouvons autour d’une interview qui parle de voyage - ouiiiii on adore ! -. C’est l’histoire d’un étudiant qui part par-ci par là, dès qu’il peut. Parfois, nous n’avons pas besoin d’aller loin pour changer d’air et se ressourcer ! Un petit sac à dos, un petit billet d’avion - ou de train, c’est mieux quand c’est possible pour son empreinte - et c’est parti pour se déconnecter de tout. Profitons de la moindre occasion. Au revoir mon cher directeur, adieu routine, salut la fatigue je m’en vais prendre le large. 

Timothée a tout compris et vous conte, à travers une courte interview, un de ses récits.

Avant de commencer nous aimerions savoir qui tu es et quelle est ton histoire ?

Salut ! Alors petite présentation rapide je suis Timothée, depuis petit j’essaye de vivre le plus intensément possible donc ma vie est partagée entre pas mal de choses avec quelques petits projets, secrets, à venir. Ce qui me fait vibrer le plus c’est le cinéma, avec plus particulièrement les films de Kubrick et Fellini, mais aussi la natation, la musique techno et surtout j’adore le thé vert ! Ah et bien sûr, j’aime découvrir de nouvelles cultures par le voyage.

Tu es parti il y a quelque temps à Ljubljana - oui oui c’est pas facile à lire -. Pour les petits curieux, il s’agit de la capitale et de la plus grande ville de Slovénie. 

Pourquoi là-bas ?

Pour retrouver une de mes amies rencontré lors d’un voyage en Erasmus. J’avais aussi très envie de visiter ce pays que de nombreux proches m’ont vendu comme sensationnel, alors dès qu’elle m’a invité, j’ai tout de suite accepté ! 

J’avais 3 jours devant moi en comptant un férié donc je me suis dit que c’était le bon moment pour partir, pas trop loin !

Tu peux nous présenter l’histoire de ce pays et de cette ville en quelques mots ? 

Pour l’histoire Ljubljana est une ville ancienne dont la construction a commencée lors de la période de la Grèce Antique. À l’origine ce sont de petits paysans et des pêcheurs qui ont décidé de s’établir sur un marais pour vivre de l’agriculture primitive. Dans la mythologie Grecque, Jason et ses argonautes y auraient combattu un dragon, d’où la présence du Pont des Dragons surplombant une rivière appelée la Save. Beaucoup d’intellectuels sont issus de cette ville.

Sur une période plus récente, la Slovénie faisait partie il y a une trentaine d’années, de la Yougoslavie. Nous retrouvons d’ailleurs cette influence dans l’architecture austère, sobre et imposante du communisme qui jouait, à l’époque, un rôle important en Europe.

3 jours est-ce suffisant ?

Alors c’est vrai que ça peut paraître assez court, mais j’aime beaucoup les voyages de 3-4 jours. Tu peux arriver à déconnecter aisément surtout si la destination de ton voyage recèle quelques surprises. Pour moi un voyage trop long aurait pu être trop éreintant. 

Mais bon, je vous avoue que si j’avais eu le choix je serais bien resté quelques jours de plus !

Qu’aurais-tu aimé faire en plus ?

Si j’avais eu plus de temps nous aurions pris la direction du Sud pour aller voir les stations balnéaires à Koper et Isola situées à la frontière Italienne et profiter de la délicieuse eau chaude de la Mer Adriatique. Sur un voyage de 15 jours il est aussi possible de faire un tour à Venise en Italie à l’Ouest, et Vienne au Nord en Autriche.

Comment as-tu organisé ta visite de la ville ?

Nous sommes partis du centre pour finir à l'extérieur de la ville et dès que nous sommes arrivés nous avons fait la place du marché central, qui est à la capitale Slovène ce que les Halles sont à Paris. Nous avons flâné près de la rivière, sillonnée par de nombreux bateaux touristiques. Ensuite nous nous sommes écartés du centre pour nous rendre au château médiéval de Ljubljana. Accessible à pied, il est également possible de prendre le funiculaire. Arrivés en haut, la vue sur toute la ville est imprenable, plus encore si vous avez la chance d’être accompagné par un coucher de soleil.

Dernière étape: en s’écartant encore plus de la ville nous nous sommes promenés dans un parc, le Bois de Vincennes Slovène en quelques sortes, bordés par les villas de riches propriétaires parlementaires et autres hommes d’affaires.

Et le contact avec les locaux ?

Fort sympathique ! Sans rentrer dans les clichés simplificateurs, ils cumulent plusieurs qualités des citoyens de leurs pays limitrophes. À savoir la dureté et la fermeté hongroise, la frivolité et l’esthétisme italien, le snobisme autrichien. On retrouvent ses caractéristiques dans l’ensemble de la culture slovène à tous les niveaux: gastronomique, architectural, artistique, musical.

Que conseilles-tu de voir en premier et en dernier ?

Essayer d’abord de faire un maximum de choses à Ljubljana, toutes celles que j’ai faites sont vraiment sympas, et également ne pas hésiter à prendre son temps dans les rues de la capitale. Nous ne sommes jamais à l’abri d’une agréable surprise. Les restaurants ne sont vraiment peu chers, certains sont même recensés au Guide Millau. Tu peux te rafraîchir avec de supers cocktails en te prélassant sur des terrasses jouxtant le bord de la rivière. Ensuite, je conseille d’aller voir un peu plus loin: à partir du deuxième et troisième jour, nous nous sommes rendus du côté de Bled un peu plus au Nord, un lac comportant une petite île au centre avec une église. Beaucoup de célébrités s’y marient et profitent des nombreuses activités offertes par le lac: Golf, Casino, balades en barque et hôtels luxueux. 

Une petite anecdote sympa à nous raconter ?

En fait je devais partir 4 jours ! Lors de mon départ je me trouve dans l’avion avec les passagers, nous entendons une voix qui nous dit de descendre de l’avion en raison d’un incident technique. Peu de temps après, j’appelle le service client localisé en Slovénie, une hôtesse m’indique qu’elle m’a réservé la dernière place disponible pour l’avion qui partait le lendemain. Au final mon avion a été retardé de 24 heures et les autres passagers ont dû attendre plus longtemps encore ! Je suis donc partagé entre le sentiment d’être sain et sauf et de ne pas avoir connu d’incidents techniques une fois dans les airs, et d’avoir vu mon vol reporté d’un jour complet !

Tu as un nouveau voyage en tête ?

Oh bien sûr ! Notre planète est un livre d’environ 200 pays, ce serait dommage de la quitter sans avoir découvert quelques chapitres. Plus sérieusement, il y a quelques pays qui me font rêver comme le Mexique ou l’Inde, mais il y a déjà tant de choses à faire en Europe. Quand je vois qu’il est possible de trouver des cultures assez différentes de la sienne à à peine 1000 kilomètres de chez soi, je me dis qu’on a vraiment de la chance de vivre sur un continent aussi vaste.



Espace revendeur !