{{ cart.count }} Suivre ma commande
Livraison gratuite en France métropolitaine Garantie 2 ans Engagement responsable

Récit d'un road-Trip en Écosse

Rencontre


Grégory et Florie ont découvert ensemble l’amour du voyage. En cinq années, ils ont effectué plusieurs séjours aux Etats Unis, en Slovénie, en Norvège, Suède, Italie, Allemagne, Autriche mais aussi aux quatre coins de la France. Cette année, après un troisième road trip aux Etats-Unis en mars 2018, c’est l’Ecosse qu’ils ont choisi de découvrir lors de leurs deux semaines de vacances estivales.

Bonjour à vous deux ! Tout d'abord, pourquoi avoir choisi l'Écosse pour ce road-trip en amoureux ?

Les différents voyages que nous avons faits ensemble en quelques années nous ont permis de savoir ce que nous recherchions précisément : la nature, le dépaysement et le sentiment d’isolement. L’Ecosse et ses paysages sauvages et mystérieux nous tentaient depuis longtemps déjà, notre choix s’est donc naturellement porté sur la patrie de William Wallace !

Comment avez-vous organisé votre voyage ?

A la dernière minute ! Les billets d’avion ont été réservés le lundi matin pour un décollage vers Glasgow le vendredi soir : c’est donc dans un timing serré mais intensif que nous avons esquissé le planning de ces 11 jours sur place. Honnêtement, organiser notre itinéraire n’a pas été un exercice évident en si peu de temps. Nous avons lu de nombreux blogs qui nous ont beaucoup aidés à déterminer le trajet, les « scenic roads » à emprunter et les randonnées que nous souhaitions faire. Finalement nous sommes partis avec 8 jours de planifiés, et donc 3 jours d’improvisation sur la fin.

Quel moyen de transport avez-vous utilisé ?

L’idéal aurait été pour nous de louer un van aménagé comme nous l’avions fait lors d’un précédent Road-Trip en Suède et en Norvège. En effet, l’Ecosse, comme nos voisins scandinaves, autorise le bivouac, la sensation de liberté que ce mode de voyage procure nous plaît énormément. Mais l’Ecosse est assez touristique en été et il n’y avait évidemment plus de van disponible à nos dates. Nous avons donc loué une voiture avec kilométrage illimité sans regret finalement car certaines routes empruntées n’auraient peut-être pas été propices à être empruntées en van.

 

Et pour l'hébergement, quelle était votre organisation ?

Nous avons opté pour la solution de facilité Airbnb/Booking. Là aussi, l’exercice n’a pas été simple : beaucoup d’offres de logement n’étaient plus disponibles et le nord de l’Ecosse en particulier ne propose pas beaucoup de possibilités d’hébergement au prorata du nombre de touristes en été. Il a fallu jongler entre ces deux sites web pour trouver des solutions qui s’accordaient avec notre budget et notre itinéraire. Heureusement nous ne sommes pas très exigeants sur cet aspect du voyage, l’essentiel pour nous est de pouvoir nous doucher et de dormir au chaud, d’autant que le temps écossais n’a pas toujours été clément. Pour info, il y a beaucoup de Bed and Breakfast sur les routes pour les plus aventureux ou bien pour ceux qui se retrouveraient en galère de dernier moment ;-)

Quel itinéraire avez-vous suivi ?

Comme nous l’avons déjà précisé, nous sommes plutôt « rats des champs ». Sur un séjour de « seulement » onze jours, nous avons choisi de ne pas visiter de ville et de nous consacrer uniquement à la nature et aux paysages de l’Ecosse, un choix que nous ne regrettons absolument pas. Nous sommes donc partis de Glasgow pour effectuer une boucle en passant par le Loch Lomond et les Trossachs, l’Argyll, la région de Glencoe, l’Ile de Skye, les Highlands et enfin les Cairngorms. Nous avons parcouru en tout 3000km, nous nous sommes limités à 3h de route par jour au grand maximum. C’est vraiment très agréable de rouler en Ecosse, les routes scéniques sont nombreuses et surtout les « single-track roads » nous obligent à prendre le temps d’apprécier les paysages sublimes et variés, tout en gardant un œil attentif à la route bien entendu !

Quel est votre meilleur souvenir ?

Il nous serait impossible de choisir un moment en particulier mais disons que la beauté sauvage de l’Ecosse nous submergeait constamment. Ce pays est incroyablement beau et les multiples facettes qu’il nous a offertes nous ont enchantés : tantôt un paysage lunaire, tantôt des montagnes couvertes de bruyère et de fougères, tantôt des lochs majestueux reflétant la végétation abondante qu’ils nourrissent, tantôt des forêts de conifères si denses qu’il était compliqué de s’y aventurer tant il y faisait noir. Les Highlands, de façon générale, ont été un vrai coup de cœur.

Y-a-t ’il eu un moment moins agréable ou un imprévu que vous souhaiteriez partager ?

Là aussi il ne s’agit pas d’un moment particulier mais plutôt d’un impondérable assez récurrent pendant ces onze jours : la météo ! Bien sûr nous quittions notre canicule bordelaise en connaissance de cause mais nous ne nous attendions pas à avoir en plein mois d’août de la pluie tous les jours, du vent en rafales et… des températures n’excédant pas les 15 degrés en plein après-midi !! Evidemment ces conditions météo ont fortement contribué à l’atmosphère typiquement Scottish de notre séjour mais nous mentirions en disant que nous n’étions pas en manque de vitamine D à la fin du trip.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui partent à la découverte de l’Ecosse ?

Faire attention sur la route ! Entre la conduite à gauche, les commandes inversées dans la voiture, les « single-tracks roads » et les animaux qui se promènent sur la route, il faut être particulièrement vigilants, d’autant que les agences de location de voiture sont assez tatillonnes.

Également et afin de ne pas laisser la météo vous gâcher le séjour, il est indispensable d’être bien équipés contre le froid et la pluie : nous avons apprécié nos randonnées grâce au port de vêtements techniques. Petite précision anecdotique : le parapluie ne vous servira à rien ☺

Quels « must see » recommandez-vous ?

Certains coins retirés des Highlands sont particulièrement photogéniques, il faut oser sortir des sentiers battus. Par exemple la boucle au départ d’Achiltibuie dans la péninsule est magique !

La randonnée du Quiraing sur l’Ile de Skye ainsi que celle de Pop of Glencoe ne sont pas les plus faciles mais elles sont superbes !

Enfin notre coup de cœur revient à une longue promenade effectuée par hasard au milieu de la Griffin Forest entourant le loch Kennard : c’est là notre ingrédient secret d’un road trip en Ecosse réussi !

Suivez Grégory dans ses aventures ici !